• Un ormeau ? mais non, voyons !

    Vous vous souvenez, de cette photo, commentée par Françoise ?

    Eh bien, désolé, moi je n’y ai pas vu d’ormeau…

    et en ai fait une sorte de conte :

    Deux inséparables s’aimaient d’amour tendre. Chacun adorait sa chacune, comme dit la chanson, et le masculin s’accordait comme il se doit avec le féminin.

    Mais la maîtresse de maison, croyant bien faire, les avait installés sur un joli coussin, et devant une chaude tapisserie qui mettait en valeur leur beau plumage. Hélas, la douceur si accueillante attira aussi Mistigri, le chat chéri de la maison. D’abord bien reçu, le matou se révéla vite être une gêne pour nos deux roucouleurs : Il remuait la queue, faisait sa toilette, ronronnait, se grattait. Il fallait chasser l’intrus, et vite, sinon finie la belle vie !

    Le bébé crocodile, de l’animalerie du coin, eut vent de l’affaire, et se proposa : A peine se fut-il lové près du chat, que celui-ci bondit et disparut.

    Mais l’inséparable, vous le savez bien, est naïf.

    Bébé crocodile, lui aussi, sauta. Si, si, un crocodile peut le faire, avec un peu de bonne volonté et si on croit aux sornettes. Croc croc, il fit leur affaire aux pauvres amoureux…

    Moralité ? aucune, bien sûr. Qu’est-ce que vous croyez ?

    Loïc, Atelier « l’écume des mots », Fouesnant 

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    1
    Mercredi 13 Décembre 2017 à 12:16

    Ouf: pas de moralité, tant mieux, j'aime pas trop qu'on me chat pitreoh

    2
    Mercredi 13 Décembre 2017 à 12:37
    LADDY MARIANNE

    tel est pris qui croyait prendre !
    pauvres piou piou !!

    3
    laurence
    Mercredi 13 Décembre 2017 à 12:44

    Tout devient possible lorsque les photos "parlent". Surtout l'imagination ! :)

    4
    Mercredi 13 Décembre 2017 à 13:39

    Faire parler les objets et les animaux, tout un poème ... et quel plaisir !

    5
    Mercredi 13 Décembre 2017 à 16:53

    carrément un film d'horreur, l'ormeau était bien joli

    6
    Mercredi 13 Décembre 2017 à 18:00

    Oui, c'est gore à souhait.

    7
    Vendredi 15 Décembre 2017 à 10:49

    Il arrive souvent que le remède soit pire que le mal.

    Joli en tout cas, j'ai aimé.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :