• Un muffin dans la tête ...

    Combien de fois par mois errait-il dans ce lieu magique, sans rien acheter ? … 

    Il avançait, tête basse, passant anonyme, sans but. Il était seulement là pour voir du monde, passer son temps, assister aux rencontres sans y participer, entendre les conversations sans les écouter. 

    Fulgurante, une idée lui vint à l'esprit : « Mais oui tiens, pourquoi pas, allez, cette fois-ci, ose, tu en as le droit, tu sais bien que c'est toi, toi seul, qui décides. Il fit un pas vers la petite boutique, s'arrêta. La jeune femme le regardait depuis un moment déjà, un joli sourire aux lèvres.  

    Comme s'il sautait yeux fermés dans une piscine, il s’approcha de la table où discutaient deux amoureux, demanda si la petite table près d'eux était libre, puis se retourna comme s'il allait s’enfuir. 

    Elle a dit « mais bien sûr, monsieur ». Et les deux jeunes ont repris leurs échanges …

    … Et si nous y allions, mon chéri ? Oui, chef ! j'arrive ! ils se levèrent et s'éloignèrent en riant.

    Alors la jeune femme s'approcha pour prendre la commande. « Je suis idiot, mais quel idiot, je n'ai même pas pensé à choisir mon gâteau ! » 

    Puis, au hasard : « Celui-ci … s'il vous plaît. » Une explosion de couleurs. Professionnellement elle se fit un devoir d’égrener une longue liste des ingrédients de la gourmandise. Une crème, garnie plein de bonnes choses, remplissait un trou pour faire un muffin. Préférez-vous celui-ci ? Ou celui-ci, très bon aussi, au chocolat noir, ou... 

    Agacé, il lui lança « non, non, là, devant, s'il vous plaît".

    Merveilleux, ce gâteau ! Mais à vrai dire vrai, il n'était pas venu là pour ça. Il avait été attiré par l'ambiance. Cette oasis reposante, isolée du bruit, de la foule. Il était pourtant venu là pour voir du monde, enfin !  Cette petite table, ce monde tout en rondeur, ces lumières blanches, mélanges de néon et de couleurs plus douces… Il était perdu à présent dans une méditation étrange … 

    Muffin

    - « Alors, Monsieur ça a été? Vous avez apprécié ? C'était bon ? » Ses paroles étaient des caresses, des touchers irréels sur son visage. Il les vit bien, les étoiles qui brillaient dans ses yeux. Il remarqua tout à coup qu’elle était très jolie.

     Il régla la consommation, bredouilla quelque chose, s’éloigna dans la grande allée. Après quelques pas il s'arrêta, se retourna. Elle le regardait, étonnée. Quelques secondes d’une sorte de lévitation. Il devint tout à coup un autre. Il revint, en courant presque. "Les muffins … excusez-moi, est-ce je peux prendre celui-ci en photo ?" Alors les yeux de la jeune femme s'écarquillèrent et avec un grand sourire magnifique : « Mais oui, bien sûr, » et après quelques secondes, « Il était si bon ? » 

    « Il était très bon, oui, mais ce n'est pas ce muffin que je viens de prendre en photo. Ce sont quelques minutes de plénitude heureuse. Je poste dans un blog sur Internet, vous connaissez ?  Avec votre permission, j’y posterai cette photo, avec un commentaire. 

    C’’est ainsi que je me fais une collection d’instants heureux...

     

     

     

     

    Je reviens parfois sur des textes qui m'ont bien plu, parce que j'ai eu du plaisir à les écrire, ou parce qu'ils m'ont aidé à extérioriser des "mal-à-dits".

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    1
    almanito
    Vendredi 3 Juillet à 13:25

    Il m'a bien plu aussi, ce texte, la rediff' est la bienvenue !

    2
    Vendredi 3 Juillet à 13:57

    il est bon parfois de se replonger dans un "moment" heureux ... pour faire revivre "la" sensation !

    amitié .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :