• Travail d'Académicien




    « J’invente un article d’encyclopédie pour un nom formé par une juxtaposition de syllabes… »


    TIBRUISISTOR (Urbain)
    Bécon, 1905; Mururoa, 1999.
    Physicien français, ayant voué son existence à la recherche expérimentale des phénomènes électro-acoustiques. Souffrant dès sa plus tendre enfance d’une intolérance au vacarme de son village, il s’ingénia à tordre dans tous les sens des sonotones, pour inverser leurs propriétés intrinsèques. Ainsi, tous les bruits, même les plus petits, se trouvaient étranglés…
    Après son décès, on apporta des améliorations à son invention: les bruits désagréables furent non seulement très assourdis par la torsion des sonotones, mais de plus ils étaient transformés en sons agréables, qui donnaient aux auditeurs l’envie de danser en se trémoussant… : Le transistor était né.
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Vendredi 12 Février 2016 à 06:39
    J'aime beaucoup Loïc ce sonotone inversé à l'origine du transistor. Cela m'a amusée. Bravo pour ton imagination. Belle journée
    2
    Anonyme
    Vendredi 12 Février 2016 à 07:17
    bonne réception de ce texte plein d'humour qui ne grésille pas. merci
    photodilettante
    3
    Vendredi 12 Février 2016 à 07:37
    Merci, photodilettante ! Bien vu ! (pas entendu, j'ai perdu mes sonotones ...
    Loïc
    4
    Vendredi 12 Février 2016 à 08:43
    une bonne idée ce mot inventé !!
    pas facile ce défi- bonne journée !!
    5
    Vendredi 12 Février 2016 à 09:07
    Ah le transistor, nous avions un plus gros poste comme le nommait ma mère mais chez une tante il y en avait un de couleur jaune, je n'ai pas oublié... Merci Loïc... JB
    6
    Vendredi 12 Février 2016 à 09:11
    Hello,
    On est sur la même longueur d'onde !
    @+
    7
    Vendredi 12 Février 2016 à 10:41
    Moi, c'était le transistor, en bois !), qui servait sous la tente avec les copains (Ah, "Salut les copains" ...), ou, dans les mains de celui qui tait à l'arrière de la mobylette flandria :on n'entendait rien à cause parasites, mais bon !
    Loïc
    8
    Vendredi 12 Février 2016 à 10:47
    Pour Tmor : Sur la même longueur d'onde, oui, pas encore brouillés j'espère !
    Loïc
    9
    Vendredi 12 Février 2016 à 12:49
    Rhaaaa, voilà une invention formidable ! dis-moi, à titre tout à fait personnel (j'aurais peu être du t'envoyer ce message en privé), aurais-tu un modèle en intra-auriculaire, car tenir ça toute la journée sur l'épaule, avec mon arthrose c'est pas facile. ;-)
    Belle journée à toi Loïc
    10
    Samedi 13 Février 2016 à 13:11
    réception excellente, bravo !
    11
    Samedi 13 Février 2016 à 15:09
    Béni soit cet homme, il m'arrive parfois d'avoir envie de partir sur une île... DESERTE pour ne plus entendre la cacophonie ambiante.
    Excellent et drôle, bravo Loïc.
    12
    Samedi 13 Février 2016 à 16:08
    Bonjour...
    Est-ce que tu crois que ça s'appellait TRANSistor, parce que ça mettait en TRANSE ceux qui se trémoussaient sur la musique qui s'en échappait ?
    En tout cas, moi, j'ai entendu une autre musique en te lisant, ça m'a fait plutôt sourire que danser, ce qui est toujours bienvenu. Merci. Bon weekend.
    FP
    13
    Samedi 13 Février 2016 à 18:43
    Allons allons, il n'y a pas tant que ça d'habitants sur ton caillou ... !!!
    PS : au large de Brest, les 1200 habitants de l'île d'Ouessant appellent l'île Molène (environ 300 hab), à quelques brasses, l'appellent ""le caillou" ...
    J'espère ne pas froisser le caractère forcément ombrageux d'une Corse !
    Loïc
    14
    Samedi 13 Février 2016 à 18:45
    Etre là, vivant, chaque matin, oui ! voir que la bête me laisse tranquille, et ne pas venir la chatouiller ...
    Loïc
    15
    Mercredi 17 Février 2016 à 11:20
    ah le transistor !!! merci, Loic ! ce qui est musique pour l'un est parfois bruit pour l'autre
    16
    Dimanche 28 Février 2016 à 10:19
    Aucun souci Loïc;)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :