• Traumatisme

    Un gars d'laville

    Un gars d'la ville, ouais, c'est bien ça. C'est forcément la raison : Je suis traumatisé. Le mot est trop fort ? Non ! Gars de la ville, je suis passé d'un coup d'une ville de 220,000 habitants à un bourg de 2.000 villageois.

    Tizef, Brestois, Bressoâ avec l'accent … Oui, et je ne fais rien pour me soigner. Je m'y complais, même.

    Je suis traumatisé par les vaches, je ne parviens pas à m'y habituer. Vachophobie. Vaccophobie ?

    Vacuité … Dans mon quotidien, je n'ai l'occasion d'être en présence de vaches – et la réciproque est vraie – qu'en période de vacances. Et encore, durant les vacances j'aime beaucoup visiter … les villes.

    Alors … Prime Holstein, Pie noire, Salers, et autres, pas question de les approcher : Panique ! Si je tente de m'approcher, de caresser le museau pour en amadouer une, la grosse tête se tourne et les gros yeux globuleux me fixent, interrogateurs, semblant ne pas me voir.

    J'évite de passer derrière l'animal, bien sûr, car elle me gratifierait, pour ma peine, d'une puissante ruade. Je serais projeté sur sa voisine, le choc ferait tourner leur lait.

    Voilà pourquoi j'ai un problème, je crois que … j'adore le lait.

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Mercredi 21 Novembre à 20:29

    J'avoue que je ne m'approche pas non plus... et pourtant je les aime, moi.

    Je trouve qu'elles ont un air paisible, rassurant.

    Pourtant, je suis de la ville aussi... :)

    Passe une douce soirée.

    2
    Mercredi 21 Novembre à 20:41
    Tout le contraire en ce qui me concerne, je les approche ces animaux multiples qui peuplent ma campagne ... j'ai mal en ville ...
    Amitié
    3
    Lundi 26 Novembre à 12:23

    va voir ici CLIC, Loïc, tu auras peut être la solution

      • Lundi 26 Novembre à 16:40

        Oui, là ça va, en effet ! mais elle est assez loin.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :