• Reprenons notre voyage en Grèce : LES METEORES / Estu nia vojaĝo al Grekio : METEORA


    Une superbe visite guidée, celle de l'extraordinaire région des Météores, gigantesques pitons rocheux aux formes diverses, surmontés de monastères. Parmi les 24 monastères bâtis au cours des siècles, seulement 5 sont encore habités de nos jours.
    Ici, le "Grand Météore"

     Granda vizito, la eksterordinaraj regiono de Meteora, gigantaj rokaj pintoj ie diversaj formoj, kronitaj de monaĥejoj. El la 24 monaĥejoj konstruitaj dum la jarcentoj, nur 5 estas ankoraŭ loĝataj hodiaŭ.

    Jen, la "Granda Meteoro"

     Ici, tout est magnificence, or, opulence (du moins pour le clergé et les bâtiments ...)


    Tie, cxio estas belegeco, oro, opulencia  
    (almenaŭ por la klerikaro kaj konstruaĵoj ...)


     On montait autrefois au monastère grâce à ... une échelle de corde ! 
    Maintenant ce lieu sert au transport de marchandises. Le pélerin (ou le touriste) monte aux Météores grâce à des petits couloirs sculptés dans le roc. 
    Attention : Pantalon pour les hommes, robe pour les femmes !

     Oni antauxe rajdis tra la monaĥejo ... per ŝnura ŝtupetaro !
    Nun tiu loko uzita estas por transporti varojn. La pilgrimanto (turisto) rajdas ĝis Meteora tra malgrandaj koridoroj skulptitaj en la roko.
    Averto: Pantalonoj por viroj, roboj por virinoj!


     Un paysage ... magique !

     Pejzaĝo ... magia !



    Chaque lieu religieux, en Grèce, arbore le drapeau national grec et le drapeau byzantin (rattachement à la religion byzantine orthodoxe) : Pas de séparation de l'Eglise et de l'Etat.


    Ĉiu religia loko, en Grekio, flugante la nacian flagon kaj la grekan bizancan flagon (rilato al la Bizanca ortodoksa religio) :  
    Neniu apartigo de preĝejo kaj ŝtato.
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Dimanche 2 Novembre 2014 à 18:10
    Formidable, Loïc ! La Grèce est chère à mon coeur... Mais tu dis "nous" : qui t'accompagne ? Et tu parles Espéranto ? C'est original... L'espéranto fait partie pour moi des vieilleries du siècle passé, une utopie.
    2
    Dimanche 2 Novembre 2014 à 19:27
    "Nous", c'est Annie, ma "chairétandre" préférée, et aussi le groupe du voyage organisé, avec lequel nous sommes partis fin septembre.
    L'espéranto, mon grand-père (qui est né en même temps que lui) m'en parlait, et à force d'en rêver, je l'ai appris (ainsi qu'Annie). Il n'est plus une "vieillerie" ... depuis la naissance d'Internet, lieu idéal pour le pratiquer, entre gens de tous les pays ! Il nous a déjà permis de dialoguer avec des personnes étrangères et espérantistes dont nous ne parlons pas la langue. Nous avons fait aussi des voyages (en Hongrie par exemple) où nous étions reçus par des hôtes espérantistes, ne parlant pas un mot de français ...
    Alors, utopiste, sans doute, oui ! Mais n'avons-nous pas de plus en plus besoin d'utopie (en gardant bien les pieds sur terre !) ?
    Si tu désires plus d'infos : Clic sur le drapeau vert, dans la marge !
    Gxis
    3
    Lundi 3 Novembre 2014 à 06:28
    C'est la première fois que je lis de l'Espéranto.... et je découvre les Metéores, merci, jill
    4
    JC
    Lundi 3 Novembre 2014 à 13:25
    De belles découvertes pour moi avec des vues splendides. Bon après-midi. Amitiés. Joëlle
    5
    Lundi 3 Novembre 2014 à 15:44
    un bien beau voyage. Jupe obligatoire pour les dames ? pas facile pour crapahuter dans la montagne ! l'esperanto était une belle idée. Je crains que ce soit un anglais qui tienne lieu de langue internationale maintenant
    6
    Lundi 3 Novembre 2014 à 22:58
    de belles vues
    7
    Mercredi 5 Novembre 2014 à 01:03
    Le paysage fait rêver. Et c'est très plaisant d'avoir ce texte bilingue.
    8
    Mercredi 5 Novembre 2014 à 17:37
    Bonsoir Loïc,
    Les Météores ...Grandioses.!! Je les ai visités il y a trente ans et j'en garde un merveilleux souvenir !
    Amitiés
    Dominique
    9
    Samedi 8 Novembre 2014 à 17:07
    Merci pour ce reportage très intéressant
    J'aimerais pouvoir faire la visite de ces monastères
    10
    Lundi 10 Novembre 2014 à 19:19
    oh lala, comme c'est légendaire!quelle chance d'y être allés!
    question sur l'espéranto:vous avez rencontré beaucoup d'espérantistes? enfin....en nombre approximatif et sur quelle durée?
    c'est vrai que çà aussi c'est...légendaire, perso jamais rencontré personne le pratiquant....mais la théorie en est intéressante et belle
    11
    Lundi 10 Novembre 2014 à 20:32
    L'esperanto n'est pas du tout ... une légende ! Il permet de se rencontrer entre personnes qui ne connaissent pas la langue (par exemple entre un Grec et un Français) : il suffit de se renseigner à la mairie pour connaître l'association la plus proche, et se mettre en relation. il existe aussi le "Pasporta Servo", un service international qui permet de se rencontrer en y étant connecté ...
    Et les clubs et associations qui organisent des rencontres sont légion !
    Pour rencontrer quelqu'un "par hasard" : coller à l'arrière de son véhicule un autocollant spécial "Esperanto parolata" ("on parle esperanto"), ou le drapeau espérantiste !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :