• Quilapajun

    Ecouter ici  un concert de 40 minutes :

    https://youtu.be/slubQd54KGg 

    • "Quilapajun" : un nom de groupe musical, mais, bien plus, un cri, un appel, une lutte des années 70 ...
      Pour moi, "adultescent" à cette époque où le mot n'existait pas encore, les luttes au Chili étaient très présentes. je les vivais au jour le jour, je souffrais avec Victor Jara sur l'arène ...
      Agnès avait connu un des membres du groupe, victime des événements. 
      Bien plus tard, dans son atelier d'écriture, elle nous soumit un jour un dessin (illustrant une pochette de disque des Quilapajun), nous invitant à nous exprimer à leur sujet ...
       


      Q U I L A P A J U N


      Fureur du rêve.
      Fureur de la révolte. 
      Notre fureur est juste,
       
      Nous aurions le droit,
       
      Le devoir, de la violence.
       
      La mer est rouge

      Comme notre cœur, 
      Violenté, écorché,
       
      Torturé,
       
      Indécence écarlate
       
      De la colère explosive.
       
      Je valserais les mots
       
      S’il fallait les valser,
       
      Mais la voix du bandonéon
       
      Expire lentement,
       
      Impuissante.
       
      Les martyrs ont souvent

      Le cœur en sang, 
      Le sang aux yeux
       
      Les yeux en larmes.
       
      Creuse, Petit, et n’oublie pas :
       
      Sous le sable des plages, sous le sable des stades
       
      Encore, et toujours, du sang.

      Chants de vie , 
      D’espoir, de justice,
       
      Jamais ne seront vains.
       
      14 chansons des Quilapajun, traduites en français : ICI
       
      Loïc Roussain, 2003.
      Partager via GmailYahoo!
       
    •  
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    1
    Vendredi 19 Avril à 18:01

    Très beau texte qui évoque très bien Quilapajun.

    2
    Vendredi 19 Avril à 21:25

    il y a tant d'injustice dans ce monde que toujours il faut garder le poing levé !

    amitié .

      • Samedi 20 Avril à 10:00

        Le poing levé, oui, mais au bout d'un moment il faut bien qu'il s'abatte contre quelqu'un ou quelque chose ...

    3
    Samedi 20 Avril à 08:57

    Texte très fort !

    4
    Samedi 20 Avril à 11:38

    ah, émouvants souvenirs et belle musique - il y a un âge pour tout exaltation, révolution, et... résignation

    5
    Dimanche 21 Avril à 08:53

    "exaltation, révolution, et... résignation"

    exaltation : donne une pêche éphémère. Résignation : défaite (assumée ?)

    Le seul mot acceptable (quand on peut) : révolution, car "ça ne peut pas être pire" ...

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :