• Que va-t'il devenir, ce moulin ?


    Que va-t'il devenir, ce moulin ? Comment le mettre en valeur ? ...

    Le représentant des Bâtiments de France se tourne brusquement vers l'architecte, et s'exclame :
    - "Mais cette construction a une valeur inestimable, monsieur ! et vous osez suggérer d'en faire un restaurant ?
    - Oui, c'est cela. Ou alors, je ne vois qu'une solution : la destruction totale.
    - Comme vous y allez ... Remplacez-le par un parking, pendant que vous y êtes !
    - Un parking ... tiens, tiens ... Euh, pour cela, il faudrait faire en sorte que l'on ait besoin de s'arrêter ici. Ou bien ... une discothèque ?
    - Il en existe déjà une, pas loin.
    - Alors, quoi ? ...
    - Pourquoi donc, monsieur l'architecte, ne pensez-vous qu'à quelque chose de commercial, qu'à un immeuble de rapport ?
    - Mais parce que notre époque le veut, les temps actuels sont ainsi faits ! J'imaginerais bien, pour ma part, une refonte intégrale : On couvre le toit de tuiles, pour faire "Sud de la France", ce serait joli; on peint les murs extérieurs d'un enduit jaune du plus bel effet, et on fait venir les touristes !
    - Arrêtez, c'est de la folie douce !
    - Bon. Enfin, bon ... Alors, on le démantèle, pierre par pierre, qu'on numérote, et on le reconstruit à l'identique, au bord de la mer, pour garnir une station balnéaire d'un bel élément décoratif. Autour, évidemment, un grand parc d'attractions, où la petite souris aux grandes oreilles noires trouvera son bonheur.
    - Et moi, des Bâtiments de France, je vois ici un aménagement culturel. Non monsieur, ce mot n'est pas une injure. Bibliothèque, cinéma, ouverts à toutes les cultures, non ce mot n'est pas une injure, ouverts à tous vents. Un lieu intellectuel, et non ce mot n'est pas non plus un gros mot.
    - Et le monsieur, là, qui est venu donner l'avis de sa famille, propriétaire, qu'est ce qu'il en pense ? Il faudrait peut-être lui demander son avis ?
    - Ma famille et moi, nous n'hésiterons pas une seconde : respect de sa structure, reconnaissance d'un patrimoine intouchable, et métamorphose intelligente ..."
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Vendredi 15 Septembre à 17:13
    La mémoire fout le camps. Et le reste ?
    2
    Vendredi 15 Septembre à 17:42
    Le reste devient tempête sous un crâne.
    3
    Samedi 16 Septembre à 06:20
    Les moulins restent les témoins de notre histoire, ils sont bien loin d'avoir dit leur dernier mot, ceux qui ont su conserver ce patrimoine comprendront bientôt qu'ils ont bien fait d'entretenir cet héritage de l'histoire.
    Amicalement
    Claude
    4
    Samedi 16 Septembre à 10:02
    Moi je le garde tel quel à part les mesures conservatoires qui s'imposent ... En plus je suis fan de ce petit patrimoine.... Nan me ... une discothèque !!!
    Gros bisous et bon début de WE !
    5
    Samedi 16 Septembre à 10:04
    Merci pour ta révolte "discothèque" !
    6
    Dimanche 17 Septembre à 09:27
    J'aime tellement les moulins.
    Ils sont comme des animaux en voie de disparition...
    Les prédateurs à la mickey sont tapis dans l'ombre, c'est affreux !
    Bises célestes
    ¸¸.•*¨*• ☆
    7
    Dimanche 17 Septembre à 09:33
    Pour Célestine : il nous appartient de résister au carnage !
    J'aime beaucoup le "Bises célestes".
    8
    Dimanche 17 Septembre à 10:51
    Bonjour Loïc
    Merci de tes passage sur ma page de partage
    Quand le moulin à paroles tourne ses ailes dans tout les sens comme girouette
    Les amoureux du patrimoine et des moulins qu'ils soient à vent ou à eau ne pensent que restauration.
    Belle journée
    A bientôt
    9
    Dimanche 17 Septembre à 11:13
    Restauration des objets, oui, mais aussi celle de nos souvenirs, et de tout ce qui fait notre culure commune. Sans la connaissance du passé nous ne sommes rien.
    Merci, Océanique
    10
    Lundi 18 Septembre à 10:37
    respect du patrimoine, mémoire, culture, savoir faire... que des gros mots ce jour !
    sur la route du retour hier soir combien de bâtiments qui se délabrent avec le temps avons nous croisé ? tags, fenêtres cassées toits qui menacent...et ensuite vite rasons cette "verrue" et construisons un fast-food !
    11
    Lundi 18 Septembre à 10:48
    Je partage l'avis du propriétaire. Le patrimoine est précieux. Pour savoir où l'on va, il faut savoir d'où l'on vient, a dit quelqu'un.
    Mes amitiés
    Alain
    12
    Mardi 19 Septembre à 15:19
    oui je suis de l'avis de conserver ce patrimoine- de l'entretenir-
    grrr avec leur béton et parkings --- se garer pour aller où ??
    à la plage ! lol
    bon aprem ! bizz
    13
    Jeudi 21 Septembre à 23:57
    C’est très joli!
    14
    Dimanche 24 Septembre à 11:04
    On pousse un OUF! de soulagement en lisant l'avis du propriétaire!!!
    15
    Lundi 2 Octobre à 12:25
    Le pire, est que ce dialogue est des plus plausibles…

    bientôt nous n'aurons plus que pour mémoire des images virtuelles dans le Big Data d'une multinationale qui survit encore sur la banquise fondante du pôle Nord… avant engloutissement final…
    en quelque sorte, bientôt, tout cela sera… du vent dans les ailes…
    16
    Lundi 2 Octobre à 15:00
    Ce vent ... Il ne pourrait pas, aussi, porter de l'espoir ? surtout si on le pousse un peu ... ?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :