• La tendresse

    Je vous invite à lire mon texte en écoutant CECI ... 
    ("La tendresse", Bourvil)


    ….. L’amour, c’était émotions, pensées, élans, fureurs, passions.
    Puis il devint
    Etudié, répertorié, catalogué, fiché, chanté, joué, peint, mille fois…

    La Tendresse est.
    Elle se contente d’être.
    Inaltérable, inexplicable, inexcusable si elle disparaît.
    Faite de gestes, de clins d’œil, de riches complicités,
    De microscopiques attentions quotidiennes,
    Du merveilleux non-dit permanent.

    Elle est à la fois source et produit de la Connaissance de l’Autre.
    Elle n’est pas gentillesse, mais osmose.

    Evoquer son nom devant l’être tendre,
    C’est déjà la démasquer et lui arracher son mystère..

    La tendresse est pudeur, elle est magnifiquement intime.
    Chacun essaie de lui donner un sens, mais échoue,

    Car traduire c’est trahir…



    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Samedi 10 Septembre 2011 à 10:24
    "Pour un peu de tendresse je donnerai ma vie..."
    si bien chanté par Brel. Très beau texte, j'aime beaucoup aussi le titre "Ecrimages". Merci de vos visites sur mon blog "images et rêves".
    2
    Dimanche 11 Septembre 2011 à 00:21
    Un bien joli texte, tout en douceur.
    Merci pour cette découverte (car s'en est une)
    Amitiés à toi :-)
    3
    Anonyme
    Lundi 12 Septembre 2011 à 05:59
    Ah, les mots ne seront jamais "la chose"... mais ils transportent si bien le souffle dans l'instant, ici tout tendre.

    o)))
    Miche
    4
    Mardi 13 Septembre 2011 à 12:12
    Un bien beau texte pour exprimer ces deux mots que sont l'amour et la tendresse.

    Amitié poétique
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :