• Kass Noïzeth et Innocente

    Kass Noïzeth et Innocente

     « Bonjour, Soldat !

    • Appelle-moi Kass Noïzeth, petite. Nous nous connaissons depuis plusieurs semaines, à présent, tu es chez moi, dans mon pays, et tu m'as promis de faire un choix, tu te souviens ? Où en es-tu ? »

    Innocence (la bien-nommée, comme vous l'avez constaté dans les précédents épisodes) baissa humblement la tête et ses cheveux coiffés en boules s'agitèrent d'un tremblement irrépressible. Elle se racla la gorge pour prendre de l'assurance et, menton dressé :

        • J'ai réfléchi, Kass Noïzeth : Je ne veux pas rentrer dans mon pays. Le Fuji-Yama, pfuuu, surrané. Tokyo , un enfer de bruit, d'air irrespirable, et cette foule compacte, partout, en permanence, je n'en peux plus. J'ai fait une expérience : J'ai vécu ici, près du Cercle Polaire Arctique, à l'extrême-nord de la Norvège ; je suis tombée amoureuse de la glace, du froid, des déserts blancs, et, surtout, de la gentillesse des Norvégiens. Leur civilisation humaniste, leur calme, leur volonté tranquille de parvenir à une société à la fois plurielle et individuelle, tout cela à la fois, je l'adore … Et puis … principalement … (elle rougit brusquement) c'est toi que j'adore, et tu le sais ! Je veux rester ici, avec toi, toujours ! Mais mes parents sont au Japon, et ne le quitteront à aucun prix.
        • Je sais tout cela, Innocence, et je te comprends très bien. Comment y parvenir ? Ne crois-tu pas que lorsque tes parents auront constaté que tu es heureuse avec moi, ici, ils l'accepteront ? »

    Soudain, un engin spatial, que personne n'avait remarqué, envahit leur espace proche et atterrit en sifflant, dans un nuage de glace et un délicieux parfum de vodka au citron .

    • « Tiens, les Russes ! Tu ne les as pas encore rencontrés, Innocence. Ce sont les soldats de la frontière, assez sympas dans l'ensemble. » Un des soldats déclara, sur un ton solennel, que leur gouvernement avait repéré la jeune Japonaise, étudié son cas et décidé de lui venir en aide. Innocence était toute ouïe, car Kass Noïzeth traduisait tout, du russe au japonais. Cela semblait assez ardu : il fallait rester précis et juste, car un accident diplomatique est vite arrivé … Les propos du soldat se déroulaient comme une bobine, avec un joli accent chantant. Les yeux d'Innocence flamboyaient, écarquillés, elle pleura, pleura, de bonheur. Le Russe conclut : « Je connais ton nom, Innocence. Il a d'ailleurs été, en grande partie, un des principaux arguments qui ont déclenché notre décision. Tu vas donc embarquer dans notre vaisseau, qui va naviguer jusqu'au Cap-Nord.
    • Mais … toute seule ? Je ne pourrai jamais !
    • Pas d'inquiétude, jeune fille : Kass Noïzeth savait que nous allions t'aider … Il a déjà construit là-bas une jolie cabane, prête à vous accueillir.
    • Et elle pénétra, sautillant de joie, dans l'engin spatial, devenu son carrosse, tandis que Kass Noïzeth, qui allait terminer son temps sous le drapeau de son pays, lui criait : « à bientôt, à très bientôt ! »
    • La capsule spatiale disparut dans un sifflement assourdissant, crachant des gerbes d'étincelles, gigantesque feu d'artifice.
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    1
    Mercredi 9 Janvier à 17:45

    Elle a pas froid au yeux la donzelle, d'embarquer dans le premier vaisseau spatial venu wink2

      • Jeudi 10 Janvier à 08:25

        Même pô peur ! innocence quand tu nous tiens ...

         

    2
    Jeudi 10 Janvier à 06:39

    c'est une jolie histoire qui risque bien de mal finir ... l'innocence manque de prudence ...

    amitié . 

      • Jeudi 10 Janvier à 08:26

        Pour l'innocente, le bien et le mal ont-ils le même sens ? ...

      • Jeudi 10 Janvier à 14:52

        tout ce qui se fait par amour, dépasse le "bien" et le "mal" dixit Nietzsche 

        espérons donc en son innocente amour ...

        amitié .

    3
    Jeudi 10 Janvier à 08:09

    C'est carrément spécial, spatial, ! J'aime bien.

    4
    Jeudi 10 Janvier à 08:24

    Tout ce qui décoiffe, qui détruit les mises en plis, j'adore !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :