• Je voudrais bien ...

    Au plus fort de la déprime : un cri craché, un matin de 2004

    Je voudrais bien…
    … Je voudrais bien ne pas croire aux fantômes…

    Mais Lui, il est là, Il ne laisse pas le choix. Il m’a choisi comme d’autres, choisi en victime, parmi d’autres, avec d’autres…

    Sa force : Nous ne nous connaissons pas. Anonymes. Solitaires. Tabous. Silencieux.
    Taisons-nous, d’ailleurs !

    Car si nous clamons notre envoûtement, on va nous accuser, ou nous envier…

    car nous oserions « claironner » notre malédiction !
    Je ne sais pas, pas toujours, que Tu es là, et c’est ce qui me donne ce répit, ce loisir échappatoire.


    Cancer,

    je Te hais de te foutre de mon Blues.

    Loïc

    ============================================

    Aujourd’hui, nous avons la haine, la hargne, la gniaque. Et Lui rigole toujours.
    Annie
    juillet 2019

     

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Jeudi 18 Juillet à 21:11

    courage à vous deux, ce n'est pas le plus facile des combats ... loin de là ...

    amitié .

    2
    Vendredi 19 Juillet à 08:51

    Je ne peux rien ajouter à ce que dit Claude...

    Se battre contre lui est difficile, parfois impossible... hélas !

    Mais le plus important est de garder l'espoir...

    3
    Vendredi 19 Juillet à 09:34

    Ton message me touche. Nous luttons comme nous pouvons pour la prévention :

    https://www.youtube.com/watch?v=kSMGVjUooJw

    4
    Vendredi 19 Juillet à 12:43

    Courage Annie et Loïc, vous l'aurez, ce salaud!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :