• Hiroshima (Georges Moustaki)

     Hiroshima (Georges Moustaki)

    Par la colombe et l'olivier,
    Par la détresse du prisonnier,
    Par l'enfant qui n'y est pour rien,
    Peut-être viendra-t-elle demain.
    Avec les mots de tous les jours,
    Avec les gestes de l'amour,
    Avec la peur, avec la faim,
    Peut-être viendra-t-elle demain.
    Par tous ceux qui sont déjà morts,
    Par tous ceux qui vivent encore,
    Par ceux qui voudraient vivre enfin,
    Peut-être viendra-t-elle demain.
    Avec les faibles, avec les forts,
    Avec tous ceux qui sont d'accord,
    Ne seraient-ils que quelques-uns,
    Peut-être viendra-t-elle demain.
    Par tous les rêves piétinés,
    Par l'espérance abandonnée,
    À Hiroshima, ou plus loin,
    Peut-être viendra-t-elle demain,
    La Paix !
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Samedi 25 Mai 2013 à 06:58
    Un très beau texte... Belle journée avec nos amitiés
    2
    Jeudi 30 Mai 2013 à 10:05
    Moustaki manquera à beaucoup.
    Merci pour ce texte, Loïc.

    Passe ne douce journée.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :