• Doisneau : Le regard oblique, 1948

    Doisneau : Le regard oblique, 1948

    Madame parle à son mari du tableau qui nous tourne le dos, Monsieur réfléchit, et se fait des réflexions ... 

    - Regarde, Fred : des chiens, des hommes vêtus de tenues rouges du XVIIIème siècle ! Nous sommes gâtés.

    + Regarde, regarde, oui, je regarde, bien sûr, je regarde ... quand je n'ai pas son chapeau devant les yeux. En me déplaçant un peu, vers l'autre tableau, peut-être ? Oui, c'est cela.

    - Et ces chevaux, et ces trompes de chasse !

    + Ces trompes, on ne les entend pas, heureusement. Halte à la cacophonie chasseresse ! Et puis, les chevaux, mouais ... Ceux-là, au moins, arborent un arrière-train plus convenable que le sien, qu'elle ferait mieux de camoufler, cette gourgandine.

    - Oh ! ces chevaux, comme j'aimerais les monter !

    + Heum, heum, moi aussi ...

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    1
    Mardi 29 Janvier 2019 à 15:35

    Rêve toujours coco, madame surveille wink2

    2
    Mardi 29 Janvier 2019 à 18:28

    un regard qui en dit long ! 

    amitié .

    3
    Mercredi 30 Janvier 2019 à 14:38

    Comme un air de "déjà vu", sans doute chez toi déjà.

    j'aime beaucoup la photo et ton interprétation.

    Passe une douce journée.

    4
    Mercredi 30 Janvier 2019 à 14:53

    Déjà vu, oui : J'ai publié il y a quelques jours à partir d'une photo au même endroit, mais avec des personnes différentes. Doisneau faisait assez souvent des séries, très patiemment, pour en tirer ce qu'il jugeait le plus intéressant ... Merci !

    5
    Vendredi 1er Février 2019 à 18:29

    et la dame au chapeau ne s'aperçoit de rien. un savoureux dialogue sur cette photo célèbre parmi une série d'ailleurs tout aussi savoureuse.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :