• Cybercriminalité. Hélène Le Bouder : « Il ne faut pas être paranoïaque »

    15 janvier 2018 Propos recueillis par Gilles Carrière, Ouest-France

    Chercheuse en informatique, Hélène Le Bouder sera, vendredi, l'invitée de la Liberté de l'esprit, à l'hôtel Mercure, à Quimper. « Comment définir la sécurité informatique ? Que peut-on attaquer ? Comment peut-on se défendre ? »? Tels seront les thèmes abordés.  

    En France, une très grande majorité des TPE (très petites entreprises) et PME (petites et moyennes entreprises) estiment ne pas être concernées par la cybercriminalité. Sous-estiment-elles les menaces ?  

    Les grands groupes ne sont pas les seuls qui peuvent être victimes de cyberattaques. À partir du moment où vous possédez un objet informatique, vous pouvez être une victime, surtout si vous ne prenez pas la sécurité informatique au sérieux. C'est comme la sécurité routière, elle concerne tous les usagers. Tout le monde doit respecter le Code de la route, pas seulement les conducteurs de bus, taxis ou camions. 

    Donnez-nous quelques exemples...  

    Une chaîne de production peut être paralysée par une attaque sur son réseau. Une carte de paiement peut être piratée. Un objet connecté peut être détourné de ses fonctions. Pour autant, il ne faut pas être paranoïaque. Il y a toujours des règles simples à respecter. Si vous pratiquez l'escalade, vous connaissez les techniques pour s'encorder, il ne vous viendrait pas à l'esprit de grimper sans corde... De même, si vous avez des données importantes, il faut les sauvegarder. Si elles sont confidentielles, il faut les chiffrer. De nombreuses attaques sont rendues possibles tout simplement parce qu'aucune politique de sécurité n'est mise en place. 

    Faut-il en déduire que la sécurité informatique doit être proportionnelle à ce que l'on protège ?

    Tout à fait ! Si vous êtes une banque vous allez mettre une porte d'entrée « blindée », rien à voir avec celle d'une maison de particulier. Et pourtant il arrive aussi aux particuliers de se faire cambrioler. En informatique c'est pareil : on ne déploie pas les mêmes outils pour sécuriser le service informatique d'une multinationale que pour sécuriser l'ordinateur de la boulangerie de M. Raoul. En conclusion, tout le monde peut être victime et se doit de faire attention. Néanmoins, les grandes entreprises étant des cibles attractives, elles doivent être encore plus vigilantes ! 

    Pratique 

    Conférence vendredi, à 19 h, à l'amphithéâtre de l'hôtel Mercure. Entrée : 8 € ; 6 €, adhérents ; 3 €, étudiants et chômeurs. 

     

     

    La liberté de l'esprit est une association qui depuis plus de 25 ans s'est donné comme objectif de contribuer au débat citoyen sur des questions de société à Quimper et plus largement en Cornouaille. Les conférences sont souvent enregistrées et sont disponibles sur le site internet où vous avez la possibilité de contribuer au débat en y déposant vos commentaires

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Mardi 16 Janvier à 12:14

    C'est un vaste sujet. En tant que particulier, je ne faisais pas vraiment attention à la sécurité de mon ordinateur. J'y ai mis un antivirus mais c'est tout. Et puis une connaissance proche a été victime d'une fraude avec sa carte de crédit. En regardant une fois de plus près son décompte, elle s'est rendue compte qu'elle avait été délestée de quelques 500 euros par un tartapion inconnu au bataillon. Impossible de se faire rembourser par la banque car le délai d'opposition avait été dépassé. Personne n'est à l'abri de rien du tout.

    Bises alpines et belle semaine.

    2
    Mardi 16 Janvier à 12:53

    Il faut rester attentifs, mettre de bons antivirus, éviter les sites que le navigateur déconseille et passer CCleaner régulièrement, 1 fois/semaine pour ma part, maintenant on ne peut pas
    tout empêcher, ils sont très forts et ont toujours une longueur d'avance sur "la police", tout comme les cambrioleurswink2

    3
    Mardi 16 Janvier à 14:21
    Le "problème" (?!) est que j'ai un Mac. On m'a dit qu'il ne sert à rien d'y mettre un antivirus, ou un cleaner ...
      • Mardi 16 Janvier à 18:44
        C'est ce qu'on dit... mais comme je n'ai pas de Mac, je ne sais pas si c'est vrai.
        Merci pour cette info.
      • Mardi 16 Janvier à 20:38

        Je ne vois vraiment pas pourquoi les mac seraient à l'abri!

        https://www.securitemac.com/antivirus-mac

         

    4
    Mardi 16 Janvier à 22:40
    Pourquoi, pas les Mac ? Parce qu'il y a beaucoup moins de Mac en service, donc beaucoup moins d'intérêts à pirater des macs ! Mes sources : Mon réparateur préféré, et mon fils (ingénieur en recherches informatiques), mais je ne leur ai pas demandé les raisons techniques, car j'aurais encore entendu "tu sais, papa, pour comprendre tu n'as pas les pré-requis" ...
    5
    Mercredi 17 Janvier à 17:11

    Encore un vaste champs parfois bien sombre... Je suis sur linux, ça aide un peu je pense.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :