• Celles et ceux ...

    "Celles et ceux que j'admire", Charlotte Saule

     

    Celles qui, ceux qui…

    Ceux qui n'ont jamais fauté, je leur jette la première pierre.
    Celles qui me lorgnent puis m'adressent des clins d'œil, à la piscine :

    qu'elles aillent se rhabiller.

    Celles qui me crient de me calmer puis rigolent sous cape. Ont raison.
    Celle qui est dans mon lit n'a plus vingt ans depuis longtemps.

    Ceux qui veulent voyager loin, paraît-il, ménagent leur monture.
    Celles qui, celles qui,… quoi, celles qui ? Et ceux qui, alors ?


    Ceux qui se foutent de celles qui ne foutent rien.
    Celles qui, de Guérande ou d'ailleurs, ne manquent pas de sel, dites-donc.
    Ceux qui sont prêts à écouter celles qui ne disent mot car elles n'ont rien à dire,

    ceux-là, oui, n'ont plus qu'à la fermer, et attendre.

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Mercredi 5 Décembre à 17:21

    Un texte original, surprenant après avoir vu "ceux que j'admire" de Charlotte Saule, une belle galerie de portraits que tu portes aussi dans tes choix j'imagine...

      • Jeudi 6 Décembre à 08:17

        Je partage effectivement beaucoup de ces choix, sauf quelques-uns, Céline par exemple. mais personne n'est parfait.

    2
    Mercredi 5 Décembre à 20:57

    il est de ceux et de celles que j'aime, il en est d'autres qui me laissent indifférentes ... allez savoir pourquoi ? 

    amitié .

      • Jeudi 6 Décembre à 08:18

        Parce que c'est normal !

    3
    Jeudi 6 Décembre à 09:23

    Très beau poème.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :