• Avec des mots désuets ...

    Elle le fustige.

    Dès potron-minet elle le fustige, 
    car elle subodore ce éternel chafouin 
    d'avoir encore commis des mirifiques galéjades 
    qui ne sont des plaisanteries que pour lui.
    Elle s'approche subrepticement derrière son dos, 
    tandis qu'il pratique ses ablutions devant le miroir. 
    Amoureux de son image, il répète et braille d'une voix tonitruante 
    ses chansons paillardes et ses habituelles calembredaines.
    Alors elle surgit et fustige ce pleutre gougnafier 
    de rodomontades féroces face auxquelles 
    il ne peut présenter qu'un regard pusillanime.
    - Ah, coquin ! Tu ne videras plus à présent ton escarcelle 
    dans tous les estaminets, où tu passes le clair de ton temps 
    à te goinfrer de gouleyantes ripailles. 
    Et ne tente plus, paltoquet, de m'amadouer : 
    Non, je ne suis pas une callipyge, ne t'en déplaise ! »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Vendredi 24 Mars à 14:21
    Voici une maitresse femme qui ne s'en laisse point conter, le pleutre n'en mène pas large
    Amicalement
    Claude
    2
    Vendredi 24 Mars à 22:14
    C'est regigorant de lire ces mots. Tient par ici il y en a quelques uns :
    https://www.youtube.com/watch?v=L4ixbXnkIeA
    3
    Vendredi 24 Mars à 22:58
    Un grand merci pour ta vidéo ! et bravo, Maître Corbak ! Le "vantarde", à la fin : génial !
    Loïc
    4
    Samedi 25 Mars à 08:45
    Merci camarade. Et dire que c'est devenu un petit bonhomme de 18 mois...
    5
    Samedi 25 Mars à 09:19
    tous ces mots savoureux que ma génération comprend bien sans les utiliser mais qui sont passés dans le trou noir de l'oubli du temps et c'est bien dommage car leurs remplaçants ...
    merci pour cette page d'anthologie langagière
    6
    Samedi 25 Mars à 10:13
    Cela nous confirme, Jeanne, que ... nous sommes bien de la même génération !
    Loïc
    7
    Samedi 25 Mars à 10:36
    Excellent ! Quel plaisir de voir revivre ces mots fleuris de notre belle langue française !
    Amitiés
    Alain
    8
    Dimanche 26 Mars à 14:52
    Sont-ils désuets ou sont-ils simplement ignorés des nouvelles générations? En tout cas très plaisant de goûter à ce vocabulaire riche qui donne tout son sel au texte.
    9
    Dimanche 26 Mars à 17:01
    J'aime beaucoup les mots, leur histoire ... J'ai eu la chance de rencontrer Alain Rey : une vraie fête, un feu d'artifice !
    J'aime me baigner dans l'étymologie, dans les divers sens d'un mot, me replongeant dans mes "humanités" grecques et latines ...
    Je salue ton retour avec un grand plaisir.
    LOIC
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :