• An Hini A Garan (celui que j'aime) - Denez Prigent. (à écouter en cliquant sur le titre de ce message). Texte en breton, en français, et en espéranto.

    En breton : An Hini A Garan (Celui que j'aime)

    An hini a garan, gwechall bihan er gêr
    Pa oamp tostig an eil, an eil ouzh egile
    Va c'halon ne gare, gare nemet unan
    Pa oan bihan er gêr an hini a garan

    An hini a garan, 'm eus kollet da viken
    'Mañ degouezhet pell ha ne zistroio ken
    Ha setu ma kanan, kanan keti ketañ
    Ha setu ma kanan d'an hini a garan

    An hini a garan, un deiz 'n eus va losket
    Aet eo d'ar broioù pell, d'ur vro n'an'vezan ket
    Aet eo d'ar broioù pell da c'hounit e vara
    Kollet, kollet un deiz, an hini a garan

    En français : Celui que j'aime 

    Celui que j'aime, autrefois, petits à la maison,
    quand nous étions tout près l'un de l'autre,
    mon cœur n'en aimait qu'un ;
    quand j'étais petite à la maison, celui que j'aime

    Celui que j'aime, je l'ai perdu à jamais ;
    il est parti au loin et ne reviendra pas ;
    et voici que je chante à celui que j'aime

    Celui que j'aime, un jour il m'a laissée ;
    parti vers les pays lointains, des pays que je ne connais pas,
    parti vers les pays lointains , pour gagner son pain.
    Perdu, perdu un jour, celui que j'aime

    En esperanto : Tiu, kiun mi amas.

    Tiu, kiun mi amas : antaŭe, kiam ni hejme junaj estis,
    kiam ni proksimegaj estis,
    nur unu viron mia koro amis ;
    kiam mi hejme junvirinulo estis : 
    tiu, kiun mi amas.

    Tiu, kiun mi amas, mi ĉiam perdis ;
    li foriris kaj neniam revenos ;
    jen mi nun kantas al tiu, kiun mi amas.

    Tiu, kiun mi amas, foje li min malprenis ;
    foririta al la lontanaj landoj, kiujn mi ne konas,
    foririta al la lontanaj landoj, por panon perlabori.
    Perdita, iam perdita, tiu kiun mi amas ...

    (Aŭskultu, klakante sur la titolo de tiu mesaĝo ...)

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Dimanche 25 Septembre 2011 à 18:12
    Je découvre avec plaisir ce chanteur, un bien beau texte dédié à l'être aimé qui n'est pas revenu de son lointain voyage...

    Belle fin de week-end sous l'été indien Loïc.
    2
    Lundi 26 Septembre 2011 à 12:27
    belle chanson mélancolique bien servie par cette belle voix, merci pour la découverte, Loïc
    3
    Lundi 26 Septembre 2011 à 17:05
    Merci Loïc pour cette chanson. Je vais la transmettre à zhom qui aime beaucoup Denez Prigent.
    Bonne journée.
    4
    Lundi 26 Septembre 2011 à 17:21
    Peux-tu me donner l'adresse du blog de Zhom ? merci !
    LOIC
    5
    Mardi 27 Septembre 2011 à 18:59
    Zhom n'a pas de blog mais il met en ligne les photos et les comptes-rendus de voyage sur cigalon. Et accessoirement ... il se fait eng...... :-)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :