• Adage





    L’Adage …
    A l’Archipel  de Fouesnant, le 22 janvier 2009.
    Nous devons écrire un texte commençant par « Il était une fois », et contenant :
    Une couleur – un personnage imaginaire – un animal – se terminant par un adage …

     
    …………………………………………………………………

    Il était une fois un korrigan, qui, entre nous soit dit, n’est pas du tout, du côté de Fouesnant, un « personnage imaginaire » : Allez donc faire un tour sur les dunes de Mousterlin, ce soir, pour voir ! Mais, en Bretagne, on aime le surnaturel, le merveilleux, et on mêle vite tout ce qu’on ne comprend pas à des opérations du Diable.
    Or donc, ce korrigan, en ce début janvier 2009, menait sa ronde habituelle, près de Kleut-Rouz, où le vent glacial accentuait le violet de son visage. Il était sorti, par conscience professionnelle, malgré le froid qui confinait chacun chez soi, à l’abri des températures négatives depuis plusieurs jours. Mais il n’en pouvait plus, allait renoncer à continuer de hanter les lieux, quand il se prit soudain à sautiller, sautiller, d’une manière tout à fait inhabituelle chez lui, qui savait se tenir, tout de même. Il crut tout d’abord qu’il le faisait – tout bêtement – pour se réchauffer, puis il aperçut, dans l’obscurité, un point lumineux qui semblait le guider, et même l’ensorceler, pour le mener en une sorte de ronde folle : Une puce, aux yeux jaunes fluo, tels ceux d’une luciole, se dressait et s’agitait devant lui.
    "Allez, suis-moi, diable de korrigan, dit une voix aigrelette, suis-moi, petit diable !"
    Et ce benêt de lutin (comme tous les hommes, pense la puce !) se laisse embobiner, empaqueter comme un novice ... Le regard jaune l'hypnotise, le transcende mais l'annihile : Tout comme les petits enfants de Hameln, il s'avance vers la mer, n'entend plus que les murmures de la puce, et entre dans les flots, où il disparaît ...

    à Malin, Malin et demi ! » …
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Lundi 9 Décembre 2013 à 11:43
    se laisser séduire par une puce, il est un peu bébête ce korrigan
    mon beau père qui est Breton emploie le mot "furzaude" mais je ne sais pas comment cela s'écrit
    bonne journée
    2
    Lundi 9 Décembre 2013 à 11:53
    Je ne suis pas bretonnant, mais je viens de poser la question à Annie : Tu veux sans doute parler de "fur-zot", mélange de "fur" = sage et "zot", venant du français sot. Mélange de sage et de sot = bébête ! un peu comme l'innocent du village, autrefois.
    3
    Lundi 9 Décembre 2013 à 11:57
    Un joli petit conte sur cette Bretagne que j'aime mais ne connais pas assez, hélas !!
    Bonne semaine à vous deux
    Monelle
    4
    Mercredi 11 Décembre 2013 à 03:46
    Bonjour Loïc ! La Bretagne et ses personnages fantastiques je ne connais pas, mais voilà qui est fort bien répondu à ce défi... bravo, bien amicalement, jill
    5
    Mardi 17 Décembre 2013 à 14:00
    merci beaucoup, mon beau père ne parle pas le breton mais sa mère oui et il a gardé juste quelques expressions!
    bonne journée
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :