• Les rescapés d’Auschwitz ne sont plus qu’une poignée. Bientôt, notre mémoire ne reposera plus que sur nos familles, sur l’Etat, mais aussi sur les institutions qui en ont fait leur mission, notamment celles en charge des lieux où vous vous trouvez aujourd’hui. Elle sera aussi la source d’inspiration d’artistes et d’auteurs, comme un objet qui nous échappe pour le meilleur et pour le pire. Notre mémoire, surtout, doit être intégrée et conciliée avec l’enseignement de l’histoire à l’école, faisant des élèves comme des professeurs des relais essentiels de cette nécessaire transmission.
    Il vous appartiendra de faire vivre ou non notre souvenir, de rapporter nos paroles, le nom de nos camarades disparus. Notre terrible expérience aussi de la barbarie poussée à son paroxysme, flattant les instincts les plus primaires de l’homme comme les ressorts d’une modernité cruelle.
    L’humanité est un vernis fragile, mais ce vernis existe. En parlant de ce monde à part que fut celui des camps et de la tourmente dans laquelle les Juifs furent emportés, nous vous disons cette abomination, mais nous témoignons aussi sur les raisons de ne pas désespérer. D’abord, pour certains d’entre-nous, il y eut ceux qui nous aidèrent pendant la guerre, par des gestes parfois simples parfois périlleux, qui contribuèrent à notre survie. Il y eut la camaraderie entre détenus, certes pas systématique, dont les effets furent ô combien salutaires. Et puis, pour cette infime minorité qui regagna la France en 1945, la vie a été la plus forte ; elle a repris avec ses joies et ses douleurs.
    Puissent nos rires résonner en vous comme notre peine immense.
    Notre héritage est là, entre vos mains, dans votre réflexion et dans votre cœur, dans votre intelligence et votre sensibilité.
    Il vous appartient que la vigilance ne soit pas un vain mot, un appel qui résonne dans le vide de consciences endormies. Si la Shoah constitue un phénomène unique dans l’histoire de l’humanité, le poison du racisme, de l’antisémitisme, du rejet de l’autre, de la haine ne sont l’apanage d’aucune époque, d’aucune culture, ni d’aucun peuple. Ils menacent à des degrés divers et sous des formes variées, au quotidien, partout et toujours, dans le siècle passé comme dans celui qui s’ouvre. Ce monde là est le vôtre. Les cendres d’Auschwitz lui servent de terreau.
    Pourtant, votre responsabilité est de ne pas céder aux amalgames, à toutes les confusions. La souffrance est intolérable ; toutes les situations ne se valent pourtant pas. Sachez faire preuve de discernement, alors que le temps nous éloigne toujours plus de ces événements, faisant de la banalisation un mal peut-être plus dangereux encore que la négation. L’enseignement de la Shoah n’est pas non plus un vaccin contre l’antisémitisme, ni les dérives totalitaires, mais il peut aider à forger la conscience de chacun et chacune d’entre-vous. Il doit vous faire réfléchir sur ce que furent les mécanismes et les conséquences de cette histoire dramatique. Notre témoignage existe pour vous appeler à incarner et à défendre ces valeurs démocratiques qui puisent leurs racines dans le respect absolu de la dignité humaine, notre legs le plus précieux à vous, jeunesse du XXIe siècle.
    Simone Veil, 2005
    Partager via Gmail Yahoo!

    6 commentaires
  • 1632847 1er mai les origines de la fete du muguet et du travail2 

     Hier, aujourd'hui, demain ... ?

    J'ai trouvé très récemment, sur une foire aux puces, un exemplaire (assez fatigué ...) du Droit du Travail édition 1937.
    Pour mémoire, si nécessaire (!) en 1936 c'était le Front Populaire, et ce Code du Travail en est une des émanations ...
    En lire quelques articles est édifiant (hélas) sur notre situation française, 80 ans après ... 
    No comment ? ben si, justement, let's comment !
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    7 commentaires
  •  dessin à colorier poisson d'avril 2013

    Vous avez entendu la dernière trouvaille du gouvernement ? Obligation, dès Pâques 2017, 
    de manger du poisson  
    tous les jours 
    sauf le vendredi... 
    Mais où va-ton ?
    On va encore avoir des pétitions ...
    Partager via Gmail Yahoo!

    10 commentaires
  • Lucien Atencia


    Partager via Gmail Yahoo!

    7 commentaires

  • Décorations de Noël dans la ville 



         Alex*, depuis plusieurs nuits, était très perturbé. Des grelots, des tintements, le tenaient éveillé, et l'image d'un gros bonhomme rouge, au visage bouffi de « bon vivant », l'obsédait.
    Il n'avait jamais aimé le Père Noël, ni tout ce qui gravitait autour de lui, car ses parents l'avaient éduqué dans la conviction que l'on ne doit pas mentir aux enfants... Mais alors, pourquoi ce mythe revenait-il le chatouiller, chaque nuit? Avait-il, peut-être, quelque chose à se reprocher? Le Père Noël – en admettant, tout de même, quelque part, qu'il existât - avait-il eu vent du fait qu'Alex affirmait à tous ses copains sa non-existence?
    Il allait en avoir le coeur net. Un soir, avant de monter se coucher, il emprunta le caméscope de son papa, vérifia que celui-ci était bien équipé d'une cassette de longue durée, et que la batterie était bien rechargée... Il camoufla l'appareil sous son oreiller, un doigt sur le bouton, puis attendit. Combien de temps?.... Il s'était endormi, ayant eu au dernier moment le réflexe de mettre en marche... Le matin, il n'avait rien vu, ni entendu.
    Il sauta du lit, évidemment, brancha le caméscope sur le téléviseur, et... le monde entier commença à défiler devant lui! D'abord, sa chambre, où on le voyait dormir à poings fermés, puis sa maison, sa rue, sa ville, survolée – en traîneau, très certainement – au son tintinnabulant de grelots aigrelets. Puis, une grosse voix, à la fois sévère et tendre: « Nous nous trouvons actuellement au-dessus du pont de Tancarville, et nous nous dirigeons vers les Açores. Voici à présent Fort-de-France, puis Cap Kennedy... ». Tout se passait à une vitesse fulgurante.
    Un bruit, soudain: Papa, derrière le canapé, ouvrait la porte.
    - « Mais que fais-tu là? Déjà levé? Et tu as encore allumé la télé! Eteins ça, tout de suite!
    - Mais, papa... bredouillait-il, les yeux écarquillés... Rembobine la cassette, et regarde...
    - Quoi? dit le père. Tu divagues, ou quoi? »
    Après quelques instants, le père d'Alex, par curiosité – tout de même! - a remis la cassette en lecture. Durant vingt minutes, il n'a pu voir qu'un scintillement d'étoiles, comme sur les écrans de veille d'ordinateurs, avec une bande-annonce qui défilait imperturbablement:
    « Réservé aux enfants - Réservé aux enfants - Réservé aux enfants - Réservé aux enfants... »
    * : Mon prénom a, bien sûr, été changé … mais je vous assure que c'est bien moi qui ai rêvé !
     Loïc
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    10 commentaires
  • Imaginez qu'il n'y a pas de Paradis, C'est facile si vous essayez, Aucun enfer en dessous de nous, Au dessus de nous seulement le ciel, Imaginez tous les gens, Vivant le présent... Imaginez qu'il n'y a aucun pays, Ce n'est pas dur à faire, Aucune cause pour laquelle tuer ou mourir, Aucune religion non plus, Imaginez tous les gens, Vivant leurs vies dans la paix... Vous pouvez dire que je suis un rêveur, Mais je ne suis pas le seul, J'espère qu'un jour vous nous rejoindrez, Et que le monde vivra uni Imaginez aucunes possessions, Je me demande si vous le pouvez, Aucun besoin d'avidité ou de faim, La fraternité des hommes, Imaginez tous les gens, Partageant tous le monde... Vous pouvez dire que je suis un rêveur, Mais je ne suis pas le seul, J'espère qu'un jour vous nous rejoindrez, Et que le monde vivra uni
    Partager via Gmail Yahoo!

    7 commentaires

  • Paris, 13 novembre 2015 : 
    RESPECT
    Partager via Gmail Yahoo!

    3 commentaires
  • Bonjour, j'ai une question, provenant d'un bloggueur qui voudrait bien poster un commentaire à la suite d'une de mes publications.
    Au moment de cliquer pour valider le commentaire, apparaît une pub (toujours la même), voir le copie d'écran ici :





    Vu mes connaissances informatiques ... Help ! comment corriger cela ? j'ai déjà conseillé l'installation de adblock, mais la personne l'a déjà ... et c'est la première fois que cela arrive.
    Pour ne pas encombrer ou déranger, prière de me répondre sur "pour nous contacter, dans la rubrique de la colonne de gauche. Et merci d'avance, car je compte sur vous !
    LOIC
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    6 commentaires
  • Bonjour à tout le monde
    J'ai une question : les blogs d'écriture sont tenus, dans une très large majorité, par des "filles", Comm on dit à la télé. J'en cherche en vain (sans sexisme !) des "de garçons", car je suis curieux de voir s'il y a des différences : choix des sujets, des thèmes, leur traitement ...
    Auriez-vous des pistes ? Merci !
    Loïc
    loic/point/roussain/arobase/orange/point/fr
    Partager via Gmail Yahoo!

    11 commentaires
  • PREMIER  MAI, Fête des travailleurs
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  • Portraits des neufs condamnés à mort en Indonésie, le 28 avril à Djakarta. 

    L'actualité commande.
    Peine de mort : Jamais, nulle part.
    La peine de mort est un meurtre prémédité.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    4 commentaires
  • A peine rentrés de notre vadrouille, nous trouvons un message très important de "Droit d'asile Quimper-Cornouaille", en relation avec les terribles évènements
    des naufrages de migrants en Méditerranée ...
    Ne restons les bras croisés en nous contentant de "déplorer" 
    et de "plaindre ces pauvres gens" ... : 
    Agissons !

     à noter : Le groupe Amnesty International de Quimper 
    appelle aussi à participer à cette manifestation.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    3 commentaires
  • Nous ne savions comment vous l'écrire, mais nous avons trouvé ceci sur un autre blog. Nous empruntons, avec nos remerciements, ces formules à leur propriétaire, en les adaptant :

    Nous nous apercevons de la perspective des évolutions de la communication sur Internet, alors que nous avions pris nos habitudes. Nous envisageons donc de cesser (provisoirement ?) cette activité de loisirs qui nous relie par écrans interposés à  des chimères et des fantômes, sans doute des masques et des faux nez, et, surtout, nous amène à  passer (perdre ?) beaucoup de temps devant notre écran ... Nous préférons aussi, en fait, écrire in vivo, en groupes, "en chair et en os", dans un atelier, de façon bien plus normale et tout simplement plus humaine. Nous allons aussi nous ressourcer dans la lecture, trop négligée.
    De plus, nous prenons désormais, dès que les beaux jours s'annoncent, la route des découvertes.
    Mais aussi d'autres personnes comme nous, qui aiment jouer avec les mots et les partager sur la Toile, se retrouveront, ailleurs, certainement. 

    Nous laissons donc ce blog en pause, sans le supprimer, avec - peut-être - une reprise à l'automne, au retour de nos migrations.
    A bientôt !
    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires
  • BLOG  EN  PAUSE 
    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  • <script>(function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById(id)) return; js = d.createElement(s); js.id = id; js.src = "//connect.facebook.net/fr_FR/all.js#xfbml=1"; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }(document, 'script', 'facebook-jssdk'));</script>
    <div id="fb-root"></div> <script>(function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById(id)) return; js = d.createElement(s); js.id = id; js.src = "//connect.facebook.net/fr_FR/all.js#xfbml=1"; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }(document, 'script', 'facebook-jssdk'));</script>
    <div class="fb-post" data-href="https://www.facebook.com/photo.php?v=288528987962775" data-width="466"><div class="fb-xfbml-parse-ignore"><a href="https://www.facebook.com/photo.php?v=288528987962775">Publication</a> de <a href="https://www.facebook.com/BrunoKillyourMind">Bruno KillyourMind</a>.</div></div>
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique